Pour une sexualité sans complexe Index du Forum

FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion


j'aimerais avoir votre avis

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Pour une sexualité sans complexe Index du Forum -> Sexualité -> Autre
Sujet précédent :: Sujet suivant
Auteur Message
lou

Hors ligne

Inscrit le: 25 Jan 2009
Messages: 2
Localisation: Belgique
Masculin

MessagePosté le: Dim 25 Jan - 15:58 (2009) Sujet du message: j'aimerais avoir votre avis Répondre en citant

Nous sommes libertins depuis pas mal d’années.  Cependant nous ne sommes échangistes que depuis quelques mois, peut-être un an ou deux.  Nous ne tenons pas de comptabilité dans ce domaine,lol.

En fait, nous étions uniquement mélangistes (deux couples se mélangent sans qu’il y ait pénétration).  Suite à mes demandes et mes fantasmes, mme a bien voulu passer à la vitesse supérieure, soit l’échangisme (échange complet).
J’ai passé une petite annonce sur un site spécialisé et comme vous le devinez, les célibataires se sont bousculés au portillon. Comme nous ne savons pas recevoir et que nous préférons l’ambiance des clubs aux chambres glauques des hôtels, nous avons précisé que c’était pour sortir en club.  Comme par miracle, l’entrée étant payante, ils étaient beaucoup moins nombreux à être intéressés.

Choisir un célibataire n’est pas si facile.  Une fois retiré, la tranche d’âge non souhaitée, les malpropres, les physiques pas très encourageant, les visages (et oui nous demandons une photo du visage, après tout, c’est mme qui va embrasser le partenaire) qui ne plaisent pas, les radins, les profiteurs, les machos, …il ne reste que quelques candidats qui valent la peine d’être rencontrés.

Notre choix s’est  arrêté sur un homme qui convenait.
Nous nous rendons en club où nous sommes rejoints par ce partenaire. Je vous passe le blabla de l’approche en club. Quoique j’ai envie de m’arrêter sur certaines scènes soft.  En effet, nous étions au bar et discutions à 3.  A un certain moment j’ai reconnu un couple avec qui j’avais discuté sur msn.  Je me suis donc dirigé vers eux  et j’ai entamé une brève conversation.  Mon épouse était donc seule avec le partenaire.  De temps à autre et discrètement je jetais un œil vers eux afin de vérifier que tout ce passait bien. Et j’ai trouvé très excitant le fait que de temps en temps je voyais la main du partenaire qui caressait la jambe, le dos, le bras, l’entre jambe de mme.

Bref, nous décidons de monter.  Nous nous isolons dans une alcôve qui ferme à clé.
Nous commençons donc mme et moi et le partenaire (P).  Au début, mme et moi faisions comme d’habitude et P s’occupait de mme par des caresses, attouchements et autres.  Je vous passe les détails des gestes et diverses actions.
Jusque la, tout va bien.  Je dirais même plus (comme dirait Dupont) Tout va très très bien.
Mme s’occupe principalement de moi mais n’oublie pas non plus P.

(Un détail important est que P a été très bien doté par la nature , en ce qui me concerne, je me contente de dimensions très moyennes)

A un certain moment mme se retourne et embrasse P assez longuement.  Il s’en suit encore des échanges de caresses de tous genres entre eux deux. A ce stade, il ni a toujours pas eu de pénétration.

Mme se retourne de nouveau et recommence à embrasser goulûment P.   Ils sont tous les 2 sur leurs genoux, l’un face à l’autre en s’embrassant.  A ce moment, je deviens la troisième personne du trio.  Et je joue le rôle de P précédemment.
Eux continuent à s’embraser, se caresser et le reste.

Jusque là, encore une fois, tout va très bien, même très bien, mais un doute en moi s’installe.
Je veux que mme en profite un max alors, je fais fi de ça et je continue de participer.  Bien qu’étant devenu le 3 ème partenaire.
Mme demande alors à P s’il a un préservatif.  Bien évidement P ne se fait pas prier et enfile le préservatif.
A ce moment mme revient vers moi.  Quant à P, il se trouve derrière mme et il y a pénétration. 

Mme commence à prendre beaucoup de plaisir.  Petit à petit elle se détache de moi et commence à oublier de continuer de s’occuper de moi.  P est toujours derrière et il s’en donne à cœur joie.  Il a bien raison bien sur.
Je me sens délaissé et j’en perds mon érection.  Je reste allongé et je regarde.   Je me dis que mme va revenir vers moi et tenter de me redonner vigueur.  Mais je me trompe.  Elle prend de plus en plus de plaisir et m’oublie.
J’attends, je me pose des questions, je réfléchi….mme continue sans s’occuper de moi et elle manifeste très bien son ravissement. 

Mon érection est bien loin de revenir.  Mais je n’ai plus l’envie d’aller vers mme non plus.
Je décide de sortir de l’alcôve.  Je me sens de trop.  Je me sentais même l’intrus.
 
Je sors et je me mets contre la paroi de l’alcôve.  J’y reste un bon moment et j’écoute.  J’entends mme qui prend un pied d’enfer et qui le manifeste d’une manière que je n’avais jamais entendue ni vue.  Elle ne sait pas que je suis derrière la paroi.
Mon cœur est chaviré, planté, déchiré, cassé…..

Mme continue à crier sa joie, tandis que je me dirige vers les douches.  Je prends une douche en essayant de réfléchir mais j’étais comme paralysé intellectuellement.   Pas moyen de reprendre le contrôle de moi-même.  Une espèce de panique intellectuelle.  Que dois-je faire, où dois-je aller, que faut-il penser, quelle est la bonne réaction à avoir, ………mille et une questions toutes sans réponses.  Moi qui ai un esprit vif et qui analyse souvent les situations rapidement, je suis ici incapable de m’autogérer.

Après un certain temps (20 minutes ou ½ hr je ne sais pas) être sorti de l’alcôve, je suis douché et j’ai enfilé mon sous-vêtement et remis mes chaussures.  Je dois repasser devant l’alcôve pour descendre dans le club.
Je m’arrête devant l’alcôve où j’entends mme qui est encore aussi expressive et peut-être même plus depuis que je ne suis plus là.  Je vois alors discrètement par les trous prévus à cet effet qu’ils sont en position du missionnaire.  Elle lui entre ses ongles dans la peau et avec ses jambes elle enferme le corps de P.  Elle hurle sa jouissance.

Je ne peux pas en voir et en entendre de plus et je descends dans le club.

Je me dirige au bar et je prends un verre.  J’attends.  Les gens me dévisagent et je me sens très mal.  Certains malgré la musique se parlent à voix basses et des regards se retournent sur moi.  Je suis très mal à l’aise.  Je ne sais pas où me mettre.  Que faire de mes deux mains de mes 10 doigts…..je dois m’asseoir ou rester debout……….
Mme ne descend toujours pas.  Je suis très seul.  Trop seul.

Je décide d’aller au vestiaire.  Je m’habille doucement.  Comme un automate.  Tout tourne dans ma tête et rien n’est concret.  Je me dis que mme va descendre.  Ne me voyant pas, elle va alors se rendre au vestiaire.  Mais elle n’arrive pas.
Un couple arrive pour eux aussi s’habiller.  Je ne vais pas attendre l’hypothétique retour de mme debout dans le vestiaire alors que des gens s’habillent.

Je regagne le club et le bar.  Je ne vois mme nul part.  Habillé je dois sortir, c’est la règle.  Je sors je m’installe dans ma voiture.  Je mets en route.  J’attends, écoute un peu de musique.  J’essaye de réfléchir.    Et tout d’un coup je me vois dans le rôle du cocu qui attend que sa femme ait fini.  J’ai démarré et je suis rentré chez moi.
Il s’en est suivi une grosse crise conjugale. 

Depuis, nous avons beaucoup discuté de cette soirée.  Parfois de vive vois mais aussi par échange de courrier.  Oui, j’ai trouvé ce système de communication lorsque nous ne savons pas discuter librement ou que les choses sont plus pénibles à dire qu’à écrire.  Et puis avec des écrits, on peut revenir en arrière et réécrire un passage de texte qui nous parait confus ou qui risque d’être mal interprété.  Alors on s’envoi des mails.
Les échanges de mails ont été nombreux.

Qu’en résulte-t-il ? D’une part, chance pour mme et manque de bol pour moi, nous avions trouvé P par hasard et il s’avère que c’est un très bon amant.  Mme l’a classé dans le trio de tête des quelques amants qu’elle a pu avoir dans sa vie.  Alors que je ne suis même pas dans ledit trio.

Elle m’aime profondément et aime beaucoup nos câlins mais je ne suis pas dans le trio de tête des meilleurs amants qu’elle a pu croiser.

Il faut savoir l’entendre et l’accepter.  C’est un autre débat.

Mme a reconnu avoir pris un pied d’enfer et m’avoir oublié dans le feu de l’action.  De ma part, j’aurais du continuer à participer et ne pas abandonner à la première contrariété.  J’aurai sans doute du parler et dire à un moment « stoppe, ce n’est pas comme ca que c’était prévu ».  Mais d’un autre coté mon but était qu’elle prenne le plus de plaisir possible.  De ce coté, le but est atteint mais pas de la bonne manière. 

Évidemment, mme m’a rétorqué ensuite que c’était mon fantasme et que c’est moi qui avais  demandé, que c’était mon idée…en d’autres mots, que c’était de ma faute ce qui était arrivé.  Je me suis donc mis à culpabiliser.

Il me semblait que pour enterrer cette affaire je devais faire le point complet et toute la lumière sur cette histoire. 
J’ai alors posé de très nombreuses questions à mme sur le comment, pourquoi, de quelle manière, ….quelles positions, quels doigts, de quelles manières, ….et surtout quand je n’étais plus dans l’alcôve ….que s’est-il passé, comment pourquoi etc….quelles avaient été ses impressions, les sensations ressenties …le retour chez nous dans la voiture P…

J’ai eu des versions différentes, qui ne collaient pas les unes avec les autres.  Des vérités ou des mensonges déguisées, des pures mensonges, des mensonges flagrants,….bref je n’ai jamais su faire la lumière sur ces points la et je n’ai donc jamais su enterrer définitivement le passage dramatique.  Elle m’a même dit avoir simulé pour que j’aie du plaisir à l’entendre jouir.
La, ça fait très mal d’être pris pour un barjo car nous sommes mariés depuis 20 ans et mieux que n’importe qui je peux dire s’il y a simulation ou pas.  Et puis s’il y a simulation on ne continue pas plus de 30 minutes à simuler.  Non ? Surtout si la personne qui est supposée entendre n’est plus là.

Face à ces mensonges, mon sentiment est partagé.  En effet, je me dis qu’elle ment, oublie volontairement certains passages, ou les déforme pour me protéger et ne pas me faire de mal.  Et d’un autre coté je ne supporte pas le mensonge et je préfère entendre une vérité qui fait mal plutôt qu’un mensonge qui adouci.  Je n’ai de toute manière plus confiance en ce qu’elle raconte lorsque nous parlons (ou écrivons) de cette histoire la.  Les mensonges et les vérités sont tellement mixés qu’on ne sait plus distinguer le vrai du faux.

Lors de ce récit, je n’ai pas voulu  trop détailler  les scènes plus hard par souci de censure mais  il faillait quand même que le lecteur comprenne.   Pourquoi ce poste ?  Je n’attends ni votre pitié ni votre animosité.  J’attends vos commentaires, vos réactions et vos idées.  Vos jugements et analyses.  J’attends votre avis, qui extérieur à notre couple, ne peut être qu’  impartial.
Dans tous les cas merci.      
 


Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Dim 25 Jan - 15:58 (2009) Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tochiro

Hors ligne

Inscrit le: 31 Jan 2009
Messages: 2

MessagePosté le: Dim 1 Fév - 00:42 (2009) Sujet du message: j'aimerais avoir votre avis Répondre en citant

bonjour lou,
je ne sais pas trop quoi te dire, qu'as tu ressenti ce soir-la ? de la jalousie ? de la solitude ? ce qui t'a profondément marqué ce soir-la c'est d'avoir été "éjecté" de l'action alors que tu voulais y participer... c'est ta femme et tu l'aime plus que tout, et à ce titre tu voudrais être son top n°1 c'est normal, je connais ça. amour et sexe sont vraiment deux choses très liées, en tant que libertins comment vous voyez les choses ? personnellement je pense que chaque être humain doit pouvoir vivre sa sexualité pleinement. ce soir-la était manifestement le sien, et il est de ton devoir de l'accepter. ne prend pas mal ce que je viens de dire c'est seulement mon avis que je donne. je connais la peine de fond qui t'anime, c'est la même pour moi avec ma femme {beaucoup plus "open mind" que moi niveau sexe Smile } et à ce niveau la malheureusement je ne pourrais rien te conseiller d'autre que... de l'accepter et de l'aimer. l'amour a bon dos comme on dit et l'amour est magnifique c'est vrai, n'est-ce pas tout ce qui compte au final ? bien à toi


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:57 (2016) Sujet du message: j'aimerais avoir votre avis

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Pour une sexualité sans complexe Index du Forum -> Sexualité -> Autre Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1


Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
© 2007-2011 Virtu@lShop - RCS MONTPELLIER 489 548 685 - Tous droits réservés
Powered by phpBB
Template eRed by Curucu


 
Site partenaire :