Pour une sexualité sans complexe Index du Forum

FAQFAQ RechercherRechercher MembresMembres GroupesGroupes S’enregistrerS’enregistrer
ProfilProfil Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés ConnexionConnexion


Swinging Paris

Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Pour une sexualité sans complexe Index du Forum -> Sexualité -> Autre
Sujet précédent :: Sujet suivant
Auteur Message
gbuffet

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2010
Messages: 8
Localisation: paris

MessagePosté le: Mar 21 Sep - 13:55 (2010) Sujet du message: Swinging Paris Répondre en citant

Bonjour
si vous avez envie de connaître le parcours d'une femme et d'un homme depuis de nombreuse années dans le milieu de l'échangisme parisien, leurs ressentis et les nombreuses rencontres (parfois célèbres Smile ) que cela a occasionné, vous pouvez peut-être satisfaire votre curiosité en lisant un ou plusieurs des chapitres qui composent "Swinging Paris"
http://swinging.wifeo.com/
Amicalement
En voici un extrait pour vous
CLEO

Lui offrant le cadeau empoisonné réservé aux novices de l’endroit, Bernadette l’invita à préserver un semblant d’intimité en s’installant dans une des deux cabines d’essayage. Celle-ci n’avait à priori rien de particulier. Trois parois de miroirs et une porte qui actionnait un interrupteur, une fois fermée. L’isolement nécessaire pour se dévêtir entièrement et juger de l’effet produit. Cependant la façade donnant sur le couloir intérieur était un film sans tain et dès que la visiteuse fermait le
loquet, la lumière refermait le piège. La tranquillité assurée, la pudeur disparaissait, tandis que les spectateurs se groupaient afin d’assister à un peep-show d’autant plus prisé qu’il était involontaire. Caroline n’y échappa pas. Bernadette avait rejoint les hommes pour les inviter au spectacle.
Nicolas était aux premières loges. Très vite presque nue, il la vit se glisser avec sensualité dans ces dentelles d’ordinaires si privées. Elle faisait pigeonner sa poitrine dans ces écrins, la gonflant de ses paumes, la
caressant presque en prenant des poses provocantes. Comme si elle désirait parfaire l’image qu’elle s’offrait d’elle-même, de deux doigts elle caressa et pinça un peu ses tétons pour les faire durcir. Elle y parvint sans peine et son visage s’enrichit d’un sourire d’aise.
Dans l’assemblée indiscrète, un homme exprima bruyamment son admiration. On le fit aussitôt taire, de peur d’alerter l’actrice innocente. Lorsqu’elle commença à dévoiler son sexe, des murmures étouffés s’élevèrent au vu de ses anneaux. Seule, comme elle pensait l’être,
Caroline les dévoilait généreusement, passant d’un dessous à l’autre. Elle joua même à les faire dépasser par l’ouverture de celui qui était fendu. Le spectacle semblait être terminé, les choix faits, quand, prête à se revêtir, elle fit face au miroir et aux spectateurs. Elle passa du rouge sur ses lèvres, puis pour un plaisir qu’elle pensait ne partager qu’avec elle-même, elle glissa un ongle vermillon dans son sexe nu, et regarda son image se caresser.
Même pour Nicolas, jamais elle ne s’était comportée ainsi.
Bernadette lui prit le bras, presque certaine qu’il aurait voulu aller l’avertir de ce viol d’intimité auquel elle s’exposait.
Cela ne dura qu’une minute ou deux. Face à elle, tous s’étaient tus. Elle ferma un instant les yeux. Elle ne se conduisit pas à la jouissance, mais aux abords. Enfin elle se rhabilla et les applaudissements qui l’accueillirent une fois la porte ouverte la laissèrent interrogative. Ce fut Gérard qui la prit par le bras et la conduisit face à ce qui n’était à nouveau qu’une paroi opaque. Lorsque la lumière y fit apparaître Bernadette, elle comprit aussitôt. Reculant brusquement face à cette vision, aussitôt lui revinrent à l’esprit les derniers instants qu’elle y avait
passé. Ce qu’elle avait montré, ce qu’elle avait donné, était allé bien au- delà des actes sexuels qu’elle exposait en public. Ceux-là elle les maîtrisait. Pour presque anodin que ce fut, en un tel lieu, elle en eut presque honte. Une faute, une faiblesse. Avoir été autre chose que l’image qu’elle acceptait de donner.




Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Mar 21 Sep - 13:55 (2010) Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet Pour une sexualité sans complexe Index du Forum -> Sexualité -> Autre Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1


Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
© 2007-2011 Virtu@lShop - RCS MONTPELLIER 489 548 685 - Tous droits réservés
Powered by phpBB
Template eRed by Curucu


 
Site partenaire :